fbpx

Recherche

Suivez Jonas : Facebook - Twitter - Instagram - YouTube

A l'occasion de leur rencontre annuelle, Jonas a pu évoquer avec les membres de cette association - qui rassemble les Rouennais d'origine rwandaise - les relations entre la France et l'Afrique et notamment avec le Rwanda dans leur soutien à Victoire Ingabire.

170101 ensemble embarquons vers 2017

« Il était encore en aube, il était au pied de l’autel, ils l’ont obligé à se mettre à genoux et puis à pas bouger. » ce sont les mots glaçants prononcés par Sœur Danielle, rescapée de l’attentat de Saint-Etienne du Rouvray qui donnent la mesure de ce qui s’est passé.

Après le 14 juillet, jour de fête nationale, le 26 juillet, date de lancement des Journées Mondiales de la Jeunesse, un prêtre en prière, un homme de bien a été assassiné par des tous jeunes terroristes islamistes.

Pour sentir la violence de cette réalité, j’étais sur place toute cette journée du 26 juillet, à Saint Etienne du Rouvray. Il y eut un hommage d’un maire digne et conscient de la violence des événements. Plus tard, lors des cérémonies de commémoration de la libération, Hubert Wulfranc avait su trouver les mots justes en rapprochant les barbaries, en condamnant les fascismes et en faisant le parallèle lucide entre l’idéologie nazie et la folie de DAECH.

Le 26 juillet, autour de la mairie, il y avait quelques bougies, quelques fleurs mais plus de peluches. Comme si les Stéphanais, et les Français avaient enfin pris la mesure de la guerre qui leur était livrée.

Ils ont compris que les terroristes et ceux qui les soutiennent, les penseurs d’un islam politique et radical n’étaient pas que des « déséquilibrés ». Ils ont compris qu’ils visaient sciemment, avec hargne un pays qui incarne ce qu’ils détestent : l’Occident, mélange de liberté et de christianisme.

Les barbares avaient frappé les journalistes, ils avaient frappé les Juifs, ils avaient frappé les Parisiens et leur art de vivre, ils avaient frappé les Niçois et les touristes sans exception. Ils voulaient désormais taper à la racine de notre pays, cette racine chrétienne.

Les ennemis nous ont tragiquement rappelé notre singularité de Français, de citoyens laïcs d’un pays pétri d’histoire chrétienne, du maire communiste de Saint Etienne qui rend hommage à un prêtre épris de bonté.

« Je ne serai donc plus que pour éradiquer l’islamisme radical »

Je le revendique, j’ai été Charlie car je pressentais cette attaque comme le début d’un combat profond entre ce que nous sommes et ce qu’ils veulent. J’ai été Paris, j’ai été flic, j’ai été Juif et j’ai même manifesté pour le dire.

Cependant et rapidement, je n’ai plus ressenti le besoin « d’être » quelque chose mais plutôt d’agir. J’ai simplement été consterné par cette passivité ambiante, cette démission qui consiste à s’habituer à ce que la France soit la proie de cette terreur.

Alors maintenant, je ne suis plus rien de tout ça, je ne suis que pour éradiquer les islamistes radicaux à l’intérieur de notre pays et à l’extérieur.

A l’intérieur, en expulsant immédiatement tout étranger ayant des connexions avec un groupe terroriste, en plaçant en rétention administrative tout Français suspecté de telles connexions. En plaçant en centre de rétention administrative tous les fichés S pour des liens avec la mouvance islamique radicale et en supprimant toutes les remises de peine liées au terrorisme.

A l’extérieur, en blindant enfin nos frontières européennes et nationales avec des moyens à la hauteur de la menace. Enfin, comme l’a dit Monseigneur André Vingt-Trois « DAECH ce n’est quand même pas le Troisième Reich » et sa puissance militaire ne vaudrait rien face à une grande coalition avec la Russie, les Etats-Unis et les pays arabes.

Cette nouvelle attaque le montre : le plus beau des respects à offrir aux victimes, le plus bel hommage ce ne sont pas de bougies ou des peluches, c’est que ça ne se reproduise plus.

Tant que tout cela ne sera pas fait, je ne serai plus rien du tout, je ne serai plus que pour éradiquer nos ennemis radicaux à l’étranger et surtout en France, cette douce France, cher pays de mon enfance.

La Droite et les Socialistes : non ce n’est pas pareil !

Voilà plusieurs mois que je rencontre de nombreux concitoyens de Rouen, de Sotteville, du Petit Quevilly, de Saint Etienne du Rouvray ou Oissel.

Les premiers mots qu’ils prononcent souvent, je les comprends. Ils considèrent que la Droite et les Socialistes c’est pareil, que peu importe les pouvoirs en place, les résultats ne sont pas là.

Après quelques minutes de discussion, nous arrivons en général à ce constat commun : non droite et socialistes ce n’est pas pareil (même si la Droite est loin d’avoir tenu toutes ses promesses) !

La différence criante entre le bilan d’un mandat de gauche et celui d’un mandat de droite

En dehors des sondages qui placent François Hollande comme président le plus impopulaire de l’histoire, les chiffres ne mentent pas. Son bilan est médiocre par rapport au bilan 2007-2012.

  •  - 77% : c’est la baisse des investissements étrangers en 2013
  • 0% : c’est la croissance pour l’année 2012

Sur la croissance économique

Le bilan 2007- 2012 : Malgré la crise économique violente dans le monde, la France a amorti le choc. Ainsi, en 2009 : - 4,9 % de croissance en Allemagne et – 4,5% au Royaume-Uni contre.

Le bilan 2012- 2016 : Malgré la croissance de retour partout en Europe, la France n’a pas redécollé. Ainsi, en 2012, la croissance était de 0% et par la suite n’a jamais retrouvé les 2,1% de croissance de 2011. La France restant autour de 1% de croissance.

On aura vu mieux comme redressement !

Sur le chômage

Le bilan 2007-2012 : Malgré la crise économique violente, la France a amorti le choc. Ainsi, en 2011 par exemple, alors que le Royaume-Uni inscrivait + 800 000 chômeurs, la France n’en inscrivait « que » 750 000.

Le bilan 2012-2016 : Malgré le retour de la croissance et la supposée priorité donnée à l’emploi, la France crée moins d’emplois que ses voisins. Ainsi, en 2016, le Royaume-Uni a diminué de 800 000 le nombre de chômeurs alors que dans le même temps, la France inscrivait 600 000 chômeurs de plus.

On aura vu mieux comme priorité à l’emploi !

La différence entre la Droite et les Socialistes dans la 3ème circonscription de Seine Maritime

Pendant 5 ans, les Socialistes se sont dédouanés en considérant que leurs mauvais résultats provenaient du mandat 2007-2012. Ils ont martelé que la Droite avait échoué.

A force de marteler que la Droite avait échoué, les électeurs ont fini par considérer que la Droite et les Socialistes avaient tous deux échoué !

Cette manipulation dangereuse peut pousser des électeurs désabusés à regarder vers les extrêmes. Pourtant, l’alternative crédible et rigoureuse existe.

La Droite n’est pas responsable de l’explosion du chômage, de l’explosion de la violence dans notre pays qui a conduit à des dizaines de morts sur notre territoire, de l’explosion de vos impôts.

Notre ennemi à nous ce n’est pas la finance, notre ennemi c’est le chômage, c’est l’insécurité, ce sont tous ceux qui menacent notre mode de vie.

Il est temps de tourner la page des élites socialistes pour s’occuper enfin de cette troisième circonscription de seine maritime, cette rive gauche laissée à l’abandon !

Quelques chiffres sur la 3ème circonscription

  • Luce PANE, classée dernière députée de Normandie dans le classement du Paris Normandie de janvier 2016,

  • - 17% de créations d’entreprises depuis 2010 (source INSEE),

  • + de 11% : c’est le taux de chomage de sur le bassin d’emploi de Rouen qui en fait un des taux les plus élevés de France,

  • 21% de taux de pauvreté sur le bassin de Rouen : les ménages qui vivent avec moins de 977 € / mois (chiffres Kompas),

  • 54% : le bassin de Rouen et de la rive gauche représentent 54% de toute la délinquance en seine maritime (chiffres préfecture seine maritime)

  • + 14% de violences sexuelles sur le territoire (Seine-Maritime) – (chiffres préfecture Seine-Maritime)

Recevoir la lettre d'information de Jonas
et toutes les nouvelles de la campagne